Nombre total de pages vues

vendredi 10 février 2017

Si c'est un homme :


Genre : Autobiographie, historique
Page : 272
Auteur : Primo LEVI
Edition : pocket

Résumé :
On est volontiers persuadé d'avoir lu beaucoup de choses à propos de l'holocauste, on est convaincu d'en savoir au moins autant.
Et, convenons-en avec une sincérité égale au sentiment de la honte, quelquefois, devant l'accumulation, on a envie de crier grâce. C'est que l'on n'a pas encore entendu Levi analyser la nature complexe de l'état du malheur. Peu l'on prouvé aussi bien que Levi, qui a l'air de nous retenir par les basques au bord du menaçant oubli : si la littérature n'est pas écrite pour rappeler les morts aux vivants, elle n'est que futilité.
Avis :
Je devais lire ce livre pour les cours, au début j'étais contente ma lecture me plaisais assez puis arriver au milieu je trouvais qu'il y avait quand même assez de longueur donc j'ai sauter des chapitres (mais faut pas le dire XD). 
Donc j''ai réussie à continuer ma lecture et arriver vers la fin j'ai décidé d'abandonner ma lecture, je voulais plus lire, le peu de ce que je lisais je ne le comprenais pas donc j'avais bien commencer mais j'ai mal finis.

Ce livre est très profond, en général ont le lis une fois s'en souvient mille fois.
Primo LEVI nous raconte la vie dans un camp de travail/ concentration/ extermination.
J'en garde un bon souvenir quand même, on voit que l'auteur n'a pas eu la vie facile, la vie en camp de travail étais horrible, il pouvait se faire battre si il ne travail pas correctement, il avait très faim, très soif et terriblement froid.

Il y a un passage qui ma choquer, Primo LEVI venais d'arriver dans le camp, il mourait de soif, quand il a vu un morceau de glaçons, il a directement voulu le prendre mais un garde la vue et l'en à empêcher, et sa c'est tellement horrible.

Plusieurs passage était assez choquant, horrible, mais j'ai peur de vous spoiler l'histoire...
Ma note : 6/10. UNE LECTURE ABANDONNÉE.

Aucun commentaire: